Comment les couleurs vinrent aux oiseaux

Le cormoran appela un de ses amis qui travaillait dans le marché du bois voisin. Car il n’avait aucune chance de combattre ce reptile tout seul. Il lui expliqua que son village était dans un grand danger. Son ami lui répondit :

-OUI oui… Je comprends ta situation MAIS mais… Je suis trop peureux et j’ai un marché à tenir tu sais.

Le cormoran déçu rétorqua :

–  Bon ce n’est pas grave, je vais essayer de combattre ce monstre sanguinaire. Oh et j’oubliais, souhaite moi bonne chance.

Le volatile retourna dans son village et poussa un cri pour appeler tous les animaux de la forêt.

Le cormoran leur dit :

-Tout seul , je n’ai aucune chance de combattre ce monstre, mais ensemble, nous avons toutes nos chances d’un côté. Alors, unissons nos forces et allons combattre sur son territoire.

Convaincus, tous les animaux suivirent le cormoran jusqu’au bord du fleuve Maroni. Sur le chemin, le lézard trouva une flèche d’orée. Le lézard dit au cormoran :

-L’oiseau, regarde ce que j’ai trouvé.

Le volatile, impressionné pris la flèche et dit :

-Voilà ce qui nous aidera à tuer ce serpent. Bien joué le lézard!

Quand ils arrivèrent, le serpent surgit d’un seul coup, le cormoran lança la flèche dans l’œil du monstre. Tout le sang du monstre explosa et recouvrit la savane et tous les oiseaux. Voilà comment les couleurs vinrent aux oiseaux.

Laisser un commentaire