Mai 30 2012

Sherlock Holmes et le perroquet

C’était un soir de juin, il pleuvait sur Baker Street, Holmes et moi étions occupés à lire le journal. Sherlock allumait sa troisième pipe de la soirée. Il n’y avait pas eu d’enquêtes depuis environ un mois et demi, quand tout à coup Madame Hudson entra dans la pièce et apporta une lettre destinée à Sherlock Holmes. Holmes lut la lettre, posa sa pipe et me dit :
– Mon cher Watson, faites vos bagages nous partons demain matin, à la première heure car le voyage
sera long. Nous allons au manoir de Dartmoor, où un précieux perroquet a été volé dans le salon.

Le lendemain , Sherlock et son ami arrivent au manoir et commencent l’enquête…

Et voici ma suite :

…Quand nous arrivâmes au grand Manoir de la riche famille Dartmoor, nous fûmes accueillis par une vielle dame et son mari du même âge. Ils nous emmenèrent dans le salon. Aussitôt, je cherchai une cage pour perroquet mais n’en trouva pas. J’en fis part à Sherlock mais il me réprima :
« – Voyons Watson ! C’est une broche trés précieuse appelée « Perroquet » que nous cherchons, pas un volatile ! »
Mais oui ! On pouvait donner des noms aux pierres précieuses ! Je me sentis bête.

Mme Dartmoor nous racconta ce qui s’était passé le soir du vol :
« – J’étais en train de jouer une sonate de Mozart au piano dans la salle à manger quand j’ai entendu un bruit venant du salon où était exposé ma broche sur un coussin de velour. Je m’y suis précipité et j’ai aperçu une ombre avec dans la main l’écrin de mon bijou. Dés que l’intru m’a vue, il a sauté par la fenêtre. Je me suis penchée à celle-ci et j’ai vu le voleur se diriger vers la maison de notre voisine, Mlle Rose. Le Perroquet n’était plus sur son coussin.
– Pourriez-vous nous décrire notre voleur ? demanda Sherlock.
– Oh, oui. Il avait les cheveux ramenés en chignon et il portait une jupe. »
Bon, au moins, nous savions que c’était une femme. Avec Sherlock, nous sommes sortis dans le jardin. Là, nous avons trouvé des traces de chaussures à talons pointure 41. Elles menaient à la porte de Mlle Rose. Pas de doutes : notre voleur était une voleuse. Nous avons éffacé les traces de pas. Puis, nous avons sonné à la porte de Mlle Rose. Quand elle à ouvert, Holmes s’est présenté :
« – Bonjour, je suis Sherlock Holmes, détéctive privé. Mme Dartmoor vous demande.
-Oh, bonjour. Je me prépare et j’arrive. »
Sur un tapis étaient posé des chaussures à talons pleines de boue. Sherlock a du le remarquer aussi car dans ses yeux s’alluma l’étincelle qui apparaissait à chaques fois qu’il trouvait le coupable d’un crime. Nous allâmes au Manoir Dartmoor en compagnie de Mlle Rose. Quand nous arrivâmes, victime et voleuse s’assirent côtes à côtes dans le salon. Holmes faisait mine d’examiner le coussin du Perroquet mais je savais qu’il écoutait attentivement la conversation.
Au bout d’un long moment, Mlle Rose dit à Mme Dartmoor qui pleurait :
« – Allons Gisèle, on va le retrouver ton voleur à chaussures à talons !
Aussitôt qu’elle eut dit cela, Sherlock s’écria :
– Mme Dartmoor ! S’il vous plaît, puis-je téléphoner ?
– Mais bien sûr, répondit l’interpellée. »
Quand il revint, il avait cet air de triomphe que je connaissais bien. Quelques minutes plus tard, la police arriva et emmena Mlle Rose. Mme Darmoor resta bouche bée. Enfin, quand elle retrouva la voix, elle demanda à Holmes :
« – Mlle… Mlle Rose ?
– Sachez Mme Dartmoor, que des talons plein de boue, il n’y en a pas beaucoup, et qu’une vengeance n’est jamais parfaite…
A ce propos… Pouvez-vous me payez mes honoraires ? »

(17 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. L’enquête n’est peut-être pas aussi complexe que celles que Sherlock Holmes a l’habitude de résoudre,… mais ton récit est formidable !
    Ce pauvre Watson qui cherche une cage alors qu’il s’agit d’un bijou… C’est une idée très originale !
    Et tes personnages ont l’air si « vrais » qu’un court instant en te lisant, je me suis retrouvé dans le salon de Mme Dartmoor !
    Je n’ai qu’un mot qui me vient à l’esprit :
    BRAVO !

    1. Merci beaucoup pour ces beaux compliments Mouette Pirate !! 😉

  2. Mais quelle imagination tu as là !
    En revanche j’ai remarqué que le nom de Mlle Rose venait d’un jeu de société : le Cluedo !
    Ton texte est super ! Vraiment Bravo !
    La Mouette Pirate a vraiment raison !

    1. Merci Léa !! 🙂

    2. Sache, Léa, que je n’ai pas du tout fait exprés de nommer le coupable Mlle Rose comme le Cluedo !! 😮
      C’est venu tout seul !! 😕

  3. Oui Lucie, je trouve que tu es très doué pour écrire des arcticles…
    Félicitations !! 😉

    1. Merci Laly !! :mrgreen:

  4. De rien, cela me fait plaisir de commenter des articles quand je les aprécies. 🙂

    1. Normal !! 😉

  5. Ton texte est super. 😮

    1. Merci Agathe ! 😉

  6. Tu as une imagination incroyable.
    Chaque fois que je lis un de tes textes j’en suis bouche bée.
    BRAVO 🙂 ;).

    1. Re-merci !! 😆

  7. Moi aussi j’adore ton texte ! J’avais l’impression d’être l’un de tes personnages en le lisant !!

  8. Un grand bravo, Lucie, c’est un texte formidable !!! : )

    1. Merci à vous deux et merci tout le monde !!! 😉

  9. Que de commentaires tu as là! mais c’est normal, j’adore tes textes. Ils sont tous intéressants et débordent d’imagination. encore un grand BRAVO!

Laisser un commentaire