Cerdon – Sur les pas des premiers hommes…

cerdon12

Aujourd’hui, nous sommes allés à Cerdon. Le matin, nous avons chassé le rhinocéros et le tigre à dents de sabre. Lilou a tué 3 fois le même tigre et a été nommée chasseuse en chef du clan.

[nggallery id=6]

Le maître a envoyé la sagaie* à l’aide du propulseur dans les nuages et lorsqu’elle est retombée dans la forêt, un ours est mort.

Note du professeur Jason: La sagaie se situe entre la flèche et la lance et était utilisée autrefois pour chasser.

cerdon218

Alors nous avons allumé un feu à l’aide d’une marcassite et d’un silex. Nous avons d’abord coupé de l’amadou*

Note du professeur Jason: Attention! ne confondez pas l’amadou avec la « langue de boeuf ». La « langue de boeuf » se mange même si elle n’est pas aussi fameuse que la girolle, le pied de mouton, la truffe, la morille,… Tandis que l’amadou n’est pas comestible, mais il peut être très utile pour faire du feu ou faire fonctionner les briquets.

en petits morceaux que nous avons disposés sur une bûche. En tapant les deux pierres, nous avons obtenu des étincelles qui sont tombées sur le champignon. Cela a créé une petite braise, il fallait souffler dessus tout doucement. A l’aide de mousse de roseau bien sèche, on a allumé une petite flamme. Pour l’alimenter, nous avons déposé du foin. Et nous avons ainsi réinventé le feu. Nous avons alors pu cuire l’ours que le maître avait tué pour le repas de midi. C’était délicieux!

[nggallery id=7]

C’est alors qu’une tempête de neige s’est abattue sur la forêt de Cerdon et tous les chasseurs ont du se réfugier autour du feu dans le tipi.

cerdon-feu2

Lorsque la tempête s’est calmée, nous sommes allés explorer la forêt et nous avons découvert une grotte préhistorique. N’écoutant que notre courage, nous sommes descendus dans les entrailles de la terre en nous éclairant de torches que nous avions fabriquées avec de l’amadou, une banane et de la graisse de l’ours que le maître avait tué.

Hugo est descendu en éclaireur. Il a découvert des stalagmites et des stalactites. *

*(Note du professeur Jason: les stalagmites: M comme « monte » et stalactites: T comme « tombe »)

Il a pu admirer des fossiles, des cheminées, des magnifiques draperies, des colonnes*

(Note du professeur Killian: une colonne est la rencontre d’une stalagmite et d’une stalactite.) – (Note du professeur Jason: Attention, une colonne peut aussi être la rencontre d’une stalagmite et d’une draperie…)

[nggallery id=8]

Nous avons tous poursuivi notre descente à travers la croute terrestre. Dans un jacuzzi, nous avons aperçu un crocodilus plasticus nommé Roger. Heureusement il n’était pas agressif et il nous a laissé passer après que Jason lui ait jeté une côte de l’ours que le maître avait tué avec sa sagaie.

Devant nous se dressait une cascade de lave pétrifiée. En voulant la toucher, l’éclaireur s’est brûlé et nous avons compris qu’il était temps de remonter. Nous avons traversé une gigantesque salle appelée la grande salle* (précision du professeur Elisa). Elle était plus grande qu’un terrain de foot et plus haute que l’arc de triomphe* (précision du professeur Tony). Dans la salle nous avons trouvé des restes de fromage* (note du professeur Camille: il s’agissait de Bleu de Gex, spécialité locale), car la grande salle était utilisée au début du siècle pour affiner le fromage.

En fin d’après-midi, nous avons enfin retrouvé la surface et le soleil nous a accueillis de ses chaleureux rayons.

[nggallery id=9]

Il était l’heure de rentrer…

 

 Signé: Le Clan des chasseurs d’ours de la forêt de Cerdon

(5 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Merci pour toutes ces photos depuis le début du séjour, pour les textes et pour ce conte enchanteur sur votre belle épopée d’hier, pleine de rebondissements ! Bises à tous et surtout à ma petite Colline…

  2. Ca doit super bien la bas! Bravo a tous pour l’acro branche et bravo pour les photos M.Piccin!!:o

  3. Aaaaaaaaaahhhhhh, voilà un reportage complet, clair et honnête ! Nous avions la maîtresse en nymphe glissant d’un arbre à l’autre de toute sa grâce… Nous avons maintenant le maître en homme préhistorique, chassant le gibier au propulseur ! Parfait ! Merci les enfants 😉
    Ici, il fait 10° c’est la tempête, il y a du brouillard partout, mais la météo s’annonce plus clémente pour votre retour !

  4. Très bon article, Jojo!

  5. J’adore il est trop bien! Bien écrit et il ne faut pas surtout pas oublier que l’ours ( que le maître avait tué ) était délicieux!

Laisser un commentaire